Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Campagne pour la Présidentielle du 24 mars 2024: De violents affrontements à Dakar

0 494

 

 

Ce lundi 11 mars, dans le chapitre de la Présidentielle du 24 mars 2024, la presse sénégalaise a largement fait écho de violents affrontements ayant émaillé le week-end écoulé, à Dakar, la campagne électorale qui a à peine démarré.

 

Selon plusieurs quotidiens, les premiers heurts ont été enregistrés samedi et dimanche, les deux premiers jours de la campagne électorale. Hier dimanche, aux Parcelles Assainies, une des communes de la ville de Dakar (nord-est), ce sont les scènes de violence qui ont opposé, au cours d’une caravane, les partisans du candidat de Pastef, Bassirou Diomaye Faye (Opposition) et ceux de Amadou Ba de la coalition Benno Bokk Yaakar (majorité présidentielle) qui ont été plus relayées. Des injures aux coups de poings en passant par des jets de pierres et autres projectiles, la violence était à son comble, informe la presse sénégalaise qui signale que c’était la débandade et le sauve-qui-peut autour des maisons et des commerces avec à la clé des véhicules incendiés, des blessés graves et des arrestations à la pelle suite à l’intervention de la police qui a permis d’éviter le pire.

Dans cet extrait de la revue de presse du jour, proposée par l’Agence de presse sénégalaise (APS), voici la synthèse des deux premiers jours de campagne électorale sur fond de violences au Sénégal :

Vox Populi met en exergue ”les premiers heurts de la campagne’’, notamment aux Parcelles assainies où il y a eu des affrontements entre ‘’Diomayistes et partisans d’Amadou Bâ’’.

‘’Le deuxième jour de la campagne a été marqué par des scènes de violences d’une rare intensité à l’unité 7 des Parcelles Assainies de Dakar. Les endroits étaient le théâtre de violents affrontements entre des partisans du candidat de la majorité présidentielle, Amadou Ba, et ceux de l’opposant, le plus craint, Bassirou Diomaye Faye’’, écrit le journal.

Articles similaires
1 sur 93

”Démarrage de la campagne sur fond de violences’’, déplore Bës Bi, qui écrit : ‘’Le top de départ de la campagne a été marqué, samedi et dimanche, par des scènes de violence. A la permanence du parti présidentielle, la réunion convoquée par Amadou Ba était le théâtre d’affrontements entre forces de l’ordre et +marrons du feu+, agents de sécurité affiliés à l’Apr. Alors qu’en caravane dans les rues de Dakar, Khalifa Sall et ses compagnons se sont heurtés à des jets de pierres. Ou encore hier, des affrontements entre militants de Benno et de Diomaye Président’’.

Selon Source A, ”des affrontements qui ont eu lieu au quartier Rebeuss de Dakar entre Khalifistes et patriotes ont fait des blessés de part et d’autre sans compter les dégâts matériels. Hier aussi des affrontements ont eu lieu entre les éléments de la sécurité du candidat Amadou Ba et des jeunes de la coalition Bassirou Diomaye Faye’’.

Il faut souligner que les 19 candidats retenus par le Conseil constitutionnel ont deux semaines pour convaincre les électeurs pour le scrutin présidentiel prévue pour se tenir finalement le 24 mars 2024.

Africa Dev News

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite