Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Evaluation des politiques d’assainissement au Bénin: Le LARÉS présente les résultats de deux études

0 297

 

Face à la presse le mardi 26 mars 2024 à cotonou, des enseignants qualifiés du Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale. Objectif, procéder à la divulgation des resultats de deux études menées au Bénin. Selon les explications de Dr Amadou Gueye, enseignant chercheur à IPAR et coordonnateur du projet WASPA, tout est parti du mémorandum d’entente entre l’Initiative Prospective Agricole Rurale (IPAR) et le Laboratoire d’Anlayse Régional et d’Expertise sociale (LARÉS) du 24 septembre 2021, portant sur le projet de recherche « West African sanitation Policy & Activators (WASPA). Ainsi, un contrat a été signé avec le LARÉS pour la conduite de deux études de recherches au Bénin. La première portant sur « L’évaluation de la politique d’assainissement au Bénin », a été achevée et validée en juin 2021. La seconde , est intitulée « L’analyse des déterminants socio-culturels , économiques et environnementaux de l’assainissement, notamment la gestion des boues de vidanges et leurs influences sur les politiques d’assainissement ».

Les résultats

L’ Opération de collecte de données a été conduite sur l’ensemble des 12 départements du Bénin, renseigne l’enseignant chercheur au LARÉS, Moïse Chabi. Cette opération de collecte a permis de toucher 759 ménages ordinaires, 61 ménages collectifs, 148 maraîchers, 22 vidangeurs. De même, 20 entretiens ont été réalisés avec des agents de municipalités et 06 au niveau des ONGs. Statistiques à l’appui, il ressort des études selon les conférenciers , qu’environ 74, 7 % des ménages sont pourvus de latrines tandis que 25, 3% n’en disposent pas. Ensuite, 19, 2 % des menages ayant accès à des latrines ne disposent pas de cabines séparées pour les hommes et les femmes. Il est constaté aussi que les opérations de vidange et de transport de boues sont principalement assurées par le secteur privé, représenté par des sociétés, environ 27, 3% ; et des etablissements, (72,7%). Sur le plan financier par exemple, les communes font face à des defis majeurs notamment l’insuffisance de matériel technique, l’inexistence d’une stratégie de gestion de boues de vidange et l’absence d’épuration et de valorisation des excretas.

Les recommandations

Les résultats des études montrent que pour défaut d’une vulgarisation efficace, l’arsenal juridique lié à l’assainissement au Bénin est très peu connu des populations. Par ailleurs , les sanctions proposées sont dérisoires et ne sont pas dissuasives. Pour l’atteinte de l’ODD 6.2 , il est donc primordial, aux dires des conférenciers, d’améliorer les ressources allouées à l’hygiène et l’assainissement. Mais au delà, mobiliser davantage les partenaires techniques et financiers et les ONGs intervenant dans le sous secteur de l’assainissement pour l’intensification des projets abordant la gestion des boues de vidange sur l’ensemble du territoire national.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite