Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Brest: Steve Mounié suspendu trois matchs, dont un avec sursis

Expulsé lors du match contre l'OM, Steve Mounié a été suspendu pour trois matchs dont un avec sursis
0 249

L’avant-centre du Stade Brestois 29, Steve Mounié, est fixé sur son sort. Il est suspendu trois matchs, dont un avec sursis. La décision a été prise par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (Lfp) de France qui a livré ses traditionnelles décisions hebdomadaires, dans la soirée du mercredi 21 février 2024.

Avec cette sanction, Mounié ne fera pas le déplacement de Strasbourg, le samedi 24 février 2024 à 21 heures. Il ne sera non plus aligné pour la réception contre Le Havre le dimanche 3 mars 2024.

A l’origine de la sanction prise à l’encontre du capitaine des Guépards, son expulsion face à l’Olympique de Marseille (OM) suite à un vilain geste sur Leonardo Balerdi. Le match s’est soldé par la victoire du Stade Brestois 29 (1-0).

Une sévère sanction, selon Eric Roy

L’entraîneur du Stade Brestois 29 n’est pas d’accord avec la sanction infligée à son joueur même si le geste de Steve Mounié est à déplorer. Eric Roy juge la décision de la Ligue de football professionnel trop sévère. « Je ne suis pas d’accord de l’analyse du carton rouge de Steve. Même s’il est certainement mérité, cela ne doit peut-être pas être aussi fortement sanctionné. S’il est arrivé à ça (un coup de coude sur Balerdi), c’est qu’il y a quelque chose qui s’est passé avant. Comme pour Marco (Bizot, contre Clermont) », a expliqué le technicien français.

Articles similaires
1 sur 6

Bien avant cette sanction de Steve Mounié, le gardien brestois avait également écopé d’un carton rouge en fin de match contre Clermont, pour un geste d’humeur suite à une prise de bec avec Rashani, qui lui avait mis une tape sur la tête.

Le gardien a été suspendu deux matchs. Il ne sera donc pas avec l’équipe qui ira défier Strasbourg demain.

« J’ai l’impression que la commission de discipline (de la LFP) est dure avec nous en ce moment », a dénoncé Éric Roy.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite