Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Haute Cour de Justice: Dandi Gnamou élue Présidente

Dandi Gnamou succède à Marie Cécile de Dravo
0 278

À l’unanimité des 13 membrés de l’institution, Dandi Gnamou vient fraîchement d’être élue Présidente de la Haute Cour de Justice du Bénin. La séance du vote qui l’a plébiscitée vient de prendre fin du côté de Porto-Novo, la Capitale. La Présidente élue ce vendredi 1er mars 2024, est Professeur de Droit public. Issue de la promotion de 1997 de l’Ecole nationale d’administration du Bénin (Ena-Bénin) et au regard de sa brillante carrière de professeure de droit, de ses qualités professionnelles et des hautes fonctions qu’elle peut occuper avec compétence et dévouement, elle a été élue par ses pairs pour remplacer Cécile de Dravo épouse Zinzindohoué qui a passé cinq ans (2018-2023) à la tête de la Haute Cour de Justice.

Qui est Dandi Gnamou ?
Juge constitutionnelle, elle est membre de la Cour constitutionnelle, 7ème mandature (2023-2028). L’universitaire, Professeure des universités, a été présidente de la Chambre de contrôle des comptes des entreprises publiques à la Cour des comptes, Secrétaire générale de la Cour suprême cumulativement avec ses fonctions de Juge de la Haute Juridiction. Dandi Gnamou est donc une juriste de haut niveau, spécifiquement << dans les domaines énergétique, pétrolier et minier (Conseiller juridique du Ministre); législatif (Palais du Luxembourg) et dans le domaine de la protection des données personnelles et de la publicité audiovisuelle (Institut Telecom France)>>. Sur ses pages, on peut également lire <<Membre du Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique de la Banque Africaine de Développement>>.

 

Articles similaires
1 sur 3
À propos de la Haute Cour de Justice
La Haute Cour de Justice tire sa légitimité et sa légalité des articles 135, 136, 137 et 138 de la loi n°90-32 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin. En vertu de l’article 136, l’institution est compétente pour juger le Président de la République et les membres du gouvernement à raison de faits qualifiés de haute trahison, d’infractions commises dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions, ainsi que pour juger leurs complices en cas de complot contre la sûreté de l’État. Les juridictions de Droit commun restent compétentes pour les infractions perpétrées en dehors de l’exercice de leurs fonctions et dont ils sont pénalement responsables.
 Africa Dev News

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite