Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Emplois dans le secteur Eau: Pourquoi il faut une égalité entre les hommes et les femmes

0 1 007

 

La question de l’égalité d’accès à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité pour les femmes, y compris dans le secteur de l’eau, reste une préoccupation cruciale. Et pour cause.

 

Le mois de mars est communément appelé le mois de la femme avec la célébration, le 8 mars, de la journée internationale des droits de la femme. Mais le 22 mars, journée mondiale de l’eau ne doit pas être moins une célébration qui concerne les femmes puisqu’elles sont au cœur de la question de l’eau. En effet, selon les Nations Unies, 2,2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à de l’eau potable gérée en toute sécurité dans leur logement, et 3,5 milliards de personnes ne disposent pas de services d’assainissement gérés en toute sécurité. Le hic, la moitié d’entre ces personnes sont des femmes et des filles. En plus, dans plusieurs pays où le développement reste problématique, les femmes et les jeunes filles parcourent de longues distances pour aller chercher de l’eau pour les besoins de la famille ; une tâche qui les expose à des risques énormes de violence et leur fait perdre du temps qu’elles pourraient consacrer à l’éducation, au travail et aux loisirs. Aussi, dans les écoles, l’absence d’installations sanitaires et d’hygiène qui favorisent l’égalité entre les sexes, pousse les filles à manquer l’école ou à l’abandonner, pendant leurs menstrues. Face à cette préoccupation de taille, il urge d’agir. C’est donc à juste titre que Yogita Upadya Mumssen, Talajeh Livani et Kamila Anna Galeza qui sont des femmes spécialistes dans le domaine de l’eau et du développement social inclusif ont réfléchi sur la question. De leur Tribune intitulée  »Diversifier la main d’oeuvre du secteur de l’eau, goutte après goutte ! » publiée sur site de la Banque mondiale, on note que dans le secteur de l’eau, l’un des secteurs les plus critiques du développement et de l’économie, aucune institution uniforme ne peut relever efficacement certains des défis les plus critiques de l’heure, tels que la pénurie d’eau, le changement climatique et l’accès limité à l’eau et à l’assainissement. « La diversité des sexes dans les emplois du secteur de l’eau peut contribuer à résoudre certains de ces problèmes. En effet, les prestataires de services peuvent mieux répondre aux besoins de leurs clients actuels ou potentiels lorsqu’ils les comprennent mieux. La présence de femmes à des postes importants au sein des compagnies des eaux permet à ces dernières de fournir un meilleur service à 50 % des bénéficiaires potentiels. », souligne l’article. Visiblement, ce n’est pas une simple affirmation. C’est parti d’un constat.  »L’expérience du secteur privé montre que les entreprises ayant des taux de diversité plus élevés sont plus performantes: leur taux de rotation du personnel est plus faible, elles sont plus innovantes, sont mieux gérées et peuvent fournir plus efficacement des produits et des services, ce qui est particulièrement important pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement. », indiquent les auteurs de la Tribune qui mentionnent que d’autres études montrent que les femmes accordent une plus grande importance à la qualité de l’eau, sont plus soucieuses de l’usage des ressources naturelles que les hommes et adoptent plus souvent des pratiques respectueuses de l’environnement et des solutions durables.  » Soulignons aussi que l’égalité des chances des femmes au travail contribue de manière significative à la croissance du PIB mondial et peut permettre à de nombreuses familles de sortir de la pauvreté. », précisent-elles.

 

Encore loin des attentes

Or, le constat aujourd’hui est que les emplois dans le secteur de l’eau sont presque entièrement masculins. « En moyenne, les hommes occupent 79 % des postes dans les services publics de l’eau, et ils y représentent 78 % des ingénieurs et 76 % des cadres. Il y a plusieurs raisons à cela: des choix éducatifs, les hommes étant plus nombreux que les femmes dans les filières sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (Stim), ou encore des normes sociales qui considèrent que les emplois dans ce domaine conviennent mieux aux hommes. », relève la publication.

La question de l’égalité d’accès à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité pour les femmes est l’un des principaux piliers de la nouvelle stratégie de la Banque mondiale en matière de genre pour la période 2024-2030. En attendant son lancement, courant 2024, cette invite de la Tribune à établir des liens entre l’eau, le genre et l’emploi, vise à répondre à plusieurs Objectifs de développement durable dont l’ODD 5 (genre), l’ODD 6 (eau) et l’ODD 8 (travail décent). « L’égalité d’accès des femmes aux emplois dans le secteur de l’eau contribue à une société plus équitable et permet à chacun de participer aux efforts de réduction de la pauvreté. Alors ensemble, faisons changer les choses ! « , conclut les auteures de la réflexion.

Jacques BOCO

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite