Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Poursuivi pour violences conjugales : Wilfrid Hounkpatin jugé le 3 avril en France

Wilfrid Hounkpatin sera jugé le 3 avril 2024 pour violences conjugales
0 296
Le rugbyman et pilier droit de Castres, Wilfrid Hounkpatin, sera jugé le 3 avril prochain à Tarn en France. Actuellement sous contrôle judiciaire, l’international français (1 sélection) de 32 ans aux origines béninoise et sénégalaise, avait été placé en garde à vue le 10 janvier 2024 pour des violences conjugales sur sa compagne. Une dispute aurait éclaté le 8 janvier durant laquelle il l’aurait bousculée. Quelques heures plus tard, cette dernière a déposé une plainte pour violences sur conjoint, et le joueur de rugby a été présenté 48 heures plus tard au parquet de Castres pour se voir notifier la date du jugement. Wilfrid Hounkpatin devra donc s’expliquer devant le Tribunal correctionnel de Tarn le 3 avril. En attendant, il a interdiction d’entrer en contact avec sa compagne et de se rendre au domicile conjugal.
Une mise à pied levée
Articles similaires
1 sur 6
Selon L’Equipe, Wilfrid Hounkpatin retrouvera le sourire avant ce procès. En effet, il devrait rejouer le samedi 2 mars 2024. Il est attendu dans le groupe convoqué pour le match contre Toulouse en Top 14. Il avait joué la dernière fois le 6 janvier, lors de la défaite de son équipe contre le Racing 92 (34-30). Quelques jours plus tard, le 10 janvier, il avait été interpellé. Très rapidement, les dirigeants du club tarnais avaient communiqué, décidant de mettre à pied le joueur. Mais Wilfrid Hounkpatin a repris le chemin de l’entraînement une dizaine de jours plus tard, d’abord seul, puis avec le groupe. Très utilisé lors de la première partie de saison avec 12 feuilles de match, le très puissant pilier devrait donc revenir plus tôt que prévu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite