Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Russie : La France ne reconnaît pas les résultats de la Présidentielle

Emmanuel Macron, président français
0 1 863

 

L’élection présidentielle du dimanche 17 mars 2024 qui a vu réélire Vladimir Poutine à la tête de la Russie ne s’est pas déroulée dans la transparence. C’est du moins ce que pense la France à travers le ministère des Affaires étrangères qui a fustigé 24 heures après le scrutin (lundi 18 mars 2024), « les conditions d’une élection libre, pluraliste et démocratique ». Au regard de ces conditions, la France affirme qu’elle « ne reconnaît et ne reconnaîtra jamais la tenue et les résultats de ces prétendues élections ». Ci-dessous, le communiqué du Quai d’Orsay.

Russie – Résultats de l’élection présidentielle (18 mars 2024)

La France prend acte du résultat attendu de l’élection présidentielle, par lequel V. Poutine se maintient à la Présidence de la Fédération de Russie pour un cinquième mandat.

Le processus électoral en Russie s’est déroulé dans le contexte d’une répression accrue à l’encontre de la société civile et de toute forme d’opposition au régime, de restrictions toujours plus fortes à la liberté d’expression et de l’interdiction de fonctionnement des médias indépendants. L’opposant politique Alexeï Navalny est mort quelques semaines avant cette élection, notamment suite au durcissement de ses conditions de détention par les autorités russes. Les candidats opposés à la poursuite de la guerre en Ukraine n’ont pas été admis à concourir à l’élection, réduisant significativement son caractère pluraliste. Les standards internationaux en termes d’égal accès des candidats aux médias durant la campagne n’ont pas été respectés. Les conditions d’une élection libre, pluraliste et démocratique n’ont une nouvelle fois pas été réunies. La France salue le courage des nombreux citoyens russes ayant manifesté pacifiquement leur opposition à cette atteinte à leurs droits politiques fondamentaux.

La France regrette que, contrairement à ses engagements internationaux, la Russie ait décidé de ne pas inviter la mission d’observation du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme (Biddh) de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (Osce), conduisant ainsi à ce que l’élection se déroule hors de toute observation internationale impartiale.

La France condamne par ailleurs l’organisation par la Russie de prétendues « élections » dans les territoires ukrainiens temporairement occupés par la Russie : dans la République autonome de Crimée et la ville de Sébastopol, ainsi que dans une partie des régions de Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson. L’organisation illégale de prétendues « élections » dans les territoires ukrainiens temporairement occupés par la Russie constitue une nouvelle violation du droit international et de la Charte des Nations unies. La France ne reconnaît et ne reconnaîtra jamais la tenue et les résultats de ces prétendues « élections » et réaffirme son attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

La France condamne également l’installation par la Russie de bureaux de vote dans les régions séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, ainsi que dans la région de Transnistrie de la République de Moldavie, sans le consentement des autorités de Géorgie et de Moldavie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite