Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Poliomyélite en Afrique: Des orientations pour mettre fin à la circulation des variants du poliovirus d’ici 2025

0 497

 

Ouverte à Cotonou le 6 mai 2024, sous l’égide de l’Oms et d’autres partenaires techniques et financiers, la 33ème réunion de la Commission régionale de Certification pour l’éradication de la poliomyélite en Afrique (Crca) a permis d’approfondir d’une part, la compréhension de l’évolution de la situation épidémiologique dans les six pays invités : Bénin, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Niger, Nigeria ; et d’autre part, la performance de la vaccination, les défis auxquels font face chacun des pays et les efforts en cours pour améliorer la qualité des activités d’éradication de la polio. Cette première réunion de l’année pour la Commission a abouti, à la clôture vendredi 10 mai 2024, à des observations et recommandations qui permettront aux différentes parties prenantes de la lutte contre la poliomyélite de renforcer les stratégies en vue d’interrompre la circulation, d’ici fin 2024, des poliovirus variants dans ces pays et de répondre favorablement au rendez-vous de la certification de l’éradication de la poliomyélite d’ici 2025.

Pendant cinq jours d’analyse, d’évaluation et d’échanges, il est apparu que d’importants progrès ont été réalisés par l’ensemble des Etats dans le cadre de la lutte contre la poliomyélite et l’arrêt de la circulation du virus sur le continent. Entre autres « la Crca a noté avec satisfaction, le renforcement de la coordination des partenaires de l’Imep pour la mise en œuvre des ripostes au niveau national, l’amélioration de la situation épidémiologique du poliovirus circulant de type 1 à Madagascar et l’absence de notification de cas de Pvs1 importé dans la région depuis août 2022, les efforts réalisés au niveau de la région pour étendre le nombre de laboratoire de séquençage, l’effort visant à poursuivre l’utilisation du Novel-Opv2 qui a permis une diminution significative du nombre d’émergences de poliovirus en circulation dans la région, l’amélioration progressive de la qualité des Avs de riposte », a fait savoir la présidente de la Crca, Rose Fomban Léké. Cependant, des défis restent à relever pour atteindre l’objectif d’interruption de la circulation des formes variantes du poliovirus d’ici 2025, « car certains enfants continuent d’échapper au système de vaccination de routine en ville comme en campagne et pourraient de ce fait favoriser la circulation des virus », signale la représentante de l’Unicef au Bénin, Djanabou Mahonde. « L’apparition de nouvelles flambées y compris dans des zones où l’on pensait que la poliomyélite avait été éradiquée nous interpelle sur la nécessité d’intensifier les efforts d’éradication », ajoute le ministre béninois en charge de la santé, Benjamin Hounkpatin, qui préconise des actions conjuguées et synchronisées entre les pays au regard de « l’état de porosité des frontières ».

Pour la représentante de l’Unicef, la vaccination, qui a fait ses preuves jusqu’ici, souligne-t-elle, est l’arme principale sur laquelle il faut compter pour venir à bout de la transmission du virus de la poliomyélite.

Intensifier les efforts

Articles similaires
1 sur 3

Tout en invitant « tous les pays à intensifier davantage les efforts pour le renforcement de la vaccination systématique, le rattrapage des enfants zéro dose, des enfants sous vaccinés, et l’organisation de campagnes de masse de haute qualité », elle a, au nom de tous les partenaires, réitéré à tous les pays le soutien de l’Imep pour l’atteinte de l’objectif en 2025 (éradication de la poliomyélite en Afrique).

Dans son intervention, le ministre de la santé du Bénin va insister sur ce qu’il faut également envisager des approches innovantes de solutions. Occasion pour lui de partager l’expérience béninoise d’« une nouvelle politique santé communautaire », qu’il invite les autres pays à imiter. En effet, grâce à cette approche, des relais communautaires vont pouvoir adresser chacun 200 ménages avec un suivi des ménages au moins une fois par semaine. Et la supervision est faite par un agent de santé communautaire qualifié qui est un paramédical infirmier, indique Benjamin Hounkpatin. Et d’insister : « Avec cette stratégie, les enfants sont suivis de façon continue. Les enfants zéro dose seront bientôt conjugués au passé dans le Bénin parce qu’avec cette stratégie, nous les identifierons et nous les traquerons systématiquement ». Avant que les participants, membres des délégations des comités nationaux de certification ne se quittent, la présidente de la Crca qui les a félicités, dit compter sur leur leadership et leur soutien pour la mise en œuvre complète des recommandations. « La Crca reste vigilante et continue de superviser les activités d’éradication de la poliomyélite en Afrique et de plaider en faveur d’intervention de haute qualité dans les pays pour combler les lacunes en matière d’immunité et de surveillance afin de mettre fin à la transmission du variant du poliovirus de type 1 en 2024 et de type 2 en 2025 », a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite