Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Décédée et inhumée au Bénin: Hommage à Mère Jah, le 24 mai

0 640

 

Une cérémonie d’hommage pour saluer la mémoire et célébrer l’héritage de Mère Jah Eve Jah, décédée le 25 avril 2024 au Bénin et inhumée le même jour. Elle est prévue dans la journée du vendredi 24 mai au Cevaste_Centre de valorisation de l’agro écologie et des sciences et techniques endogènes_de la famille Jah à Ahozon, forêt classée de Pahou, sur la route de Ouidah.

Selon le programme dévoilé à « Africa Dev News », des délégations venues de différents pays prendront part à cette cérémonie qu’organise la famille Jah. Recueillement, témoignages des organisations auxquelles était membre la défunte, cérémonie artistique ; tel est le menu de l’hommage.

Articles similaires
1 sur 4

Femme d’une énergie débordante et d’une compassion infinie, Mère Jah a dédié sa vie à l’amélioration des conditions de vie des enfants et des jeunes défavorisés. Cofondatrice de l’école Ecolojah, elle a œuvré sans relâche pour leur offrir un avenir meilleur. Mère Jah Eve Jah était une fervente défenseuse de l’environnement et de la préservation de la biodiversité. Elle a apporté des contributions significatives au développement durable grâce au  »Cevaste », en particulier en faveur des femmes autochtones. Elle a notamment établi un réseau de gardiennes de semences endogènes dans tout le Bénin. Son engagement et son dévouement ont fait d’elle une figure emblématique de l’agro écologie en Afrique, particulièrement au Bénin, son pays de résidence. De son vrai nom Ngoumou Edima Jah Evejah, la militante guadeloupéenne du panafricanisme est décédée dans sa 75ème année.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite