Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Sensibilisation des communautés aux Dssr : Social Watch Bénin obtient l’engagement des CQ de la zone sanitaire 5

0 579

 

L’initiative Srhr-Promoting and protecting sexual and reproductive health and rights- ou Projet de protection de la femme et de la promotion du genre, des Droits en santé sexuelle et reproductive (Dssr) dont Social Watch Bénin assure la mise en oeuvre dans la zone sanitaire 5 à Cotonou, suit son cours. Jeudi 25 avril 2024 à l’hôpital de Mènontin, toujours dans le but de faciliter la mobilisation communautaire et renforcer la synergie d’action autour des thématiques et objectifs dudit projet, une séance d’information et de sensibilisation a réuni tous les élus locaux du 7ème au 10ème arrondissement, c’est-à-dire des 35 quartiers de la Zone sanitaire 5.

 

Après une brève présentation de Social Watch Bénin, l’équipe de ce réseau d’Ongs, avec l’appui de médecins sages-femmes de l’hôpital, a exposé aux chef(fe)s de quartiers, les objectifs, résultats attendus et les activités du projet SRHR. Les échanges ont ensuite porté sur les Droits de la santé sexuelle et reproductive (Dssr) et droits connexes, l’accès aux services de santé pour le suivi des grossesses, l’avortement sécurisé, les soins post-abortum et la contraception avec à la clé des cas pratiques. Cette séance d’information et de sensibilisation qui s’est déroulée dans une approche participative a permis aux élus locaux d’appréhender leurs rôles et leur implication pour la réussite du projet. Ainsi, sans ménagement, les participants ont pris l’engagement de soutenir et d’accompagner la cause. Pour Agathe Aziagnon, chargée de projets à Social Watch Bénin, l’objectif, in fine, étant de « sensibiliser les populations de cette zone afin que celles-ci puissent maîtriser les questions de Dssr et faire des demandes de services de santé liées à la reproduction dans les centres de santé publics comme privés agréés de la zone sanitaire Cotonou 5 », cette implication et cet accompagnement de l’autorité à la base est indispensable.

Social Watch Bénin a vu juste…

Articles similaires
1 sur 3

« On a jugé utile d’informer l’autorité au niveau local puisque c’est d’abord elle qui représente le gouvernement au niveau de la communauté, au niveau des quartiers. On aura donc besoin d’elle dans la mise en œuvre des activités parce que c’est elle qui va nous aider à mobiliser les populations et à les sensibiliser avec nous. », a confié Agathe Aziagnon. « (…) Une très bonne séance. (…), et je pense que tout ce qu’on a eu ici on doit relayer ça auprès de nos conseillers locaux et la population surtout en ce qui concerne la reproduction et l’avortement aussi. Sur l’avortement, il y a beaucoup de choses qu’on a eues et comprises. », a déclaré Delphine Acclassato, la cheffe du quartier Agbodjèdo dans le 8ème arrondissement. « Comme le dit un adage populaire, on finit de grandir mais on ne finit jamais d’apprendre. Je trouve cette séance très salutaire parce que ça brise les tabous », lâche son collègue Comlan Jules Tokognon, chef du quartier Missogbé et président des CQ du le 10ème arrondissement. « Aujourd’hui, nous ne devons rien cacher à nos enfants et sur le plan de la reproduction. (…) Ce qui va nous permettre de sensibiliser les gens autour de nous : les jeunes filles surtout. L’avortement clandestin doit être prohibé, c’est un danger. Et c’est pourquoi je dis que la sensibilisation doit se faire pour que, une fois qu’on parle de grossesse, (…) lorsqu’il y a arrêt, automatiquement il faut chercher la voie des centres de santé, se faire consulter et suivre les directives des agents de santé.», a-t-il conclu. Il faut souligner qu’avant les chefs de quartiers, l’exercice de présentation du projet a été déjà fait avec les leaders religieux, les responsables des métiers de l’artisanat, les chefs d’arrondissement, les autorités et responsables au niveau des collèges d’enseignement de la zone sanitaire concernée. Suivant l’agenda, Social Watch Bénin et son équipe entendent rencontrer les paires éducatrices au sein des jeunes filles apprenties des métiers de l’artisanat.

Le projet en bref

Projet du gouvernement du Bénin à travers le ministère de la santé, l’initiative Srhr, qui bénéficie de l’appui financier de la Fondation Buffett, vise à renforcer le système de santé et favoriser l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive et droits connexes, notamment l’avortement sécurisé, les soins post-abortum et la contraception. Après sa phase pilote dans la zone sanitaire de Pobè, Adja-Ouèrè et Kétou, l’unité de gestion de Srhr qui, dans la mise en œuvre, s’appuie sur des Ongs, a sollicité et contractualisé avec Social Watch Bénin pour contribuer à générer la demande des soins dans la zone sanitaire Cotonou 5 pour l’atteinte de certaines cibles des Odd. Prévu pour durer 1an (renouvelable), le projet a démarré en janvier 2024 et prend fin le 31 décembre de la même année.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite